l'histoire des bijoux a tête de mort .

Les cranes apparaissent dans tous les styles de vêtements, accessoires et bijoux, ils occupent une place prépondérante dans les graphiques imprimés et les tatouages ​​modernes. Mais qu'y a-t-il vraiment derrière les représentations de crânes, d'ailes et de squelettes qui font partie intégrante de la mode ? 

Croyez-le ou non, le port d'os et de bijoux a tête de mort en métal remonte à l'histoire ancienne et le symbolisme à l'origine de ces représentations n'a pas beaucoup changé depuis mille ans.

Bracelet perle homme en pierre de lave et tête de mort par Santa Muerte Paris

 

 

Les civilisations anciennes comme les Égyptiens et les Aztèques utilisaient le crane comme symbole du cycle de la mort et de la renaissance. Dans ces cultures, la mort n'était pas entachée du même stigmate que dans le monde occidental d'aujourd'hui et les cycles de la nature (y compris le passage dans l'au-delà et même dans le monde souterrain) étaient traités avec le même respect que les dieux respectifs censés les contrôler. . De vrais os ont également été percés à travers des régions de la peau et assemblés pour créer des bijoux. Dans ce cas, plus l'os est gros, plus le membre de la tribu est habile et respecté.

Certaines cérémonies et célébrations aztèques originales impliquant des crânes et des restes squelettiques ont finalement été traduites en une fête plus moderne au Mexique, connue sous le nom de Dia de los Muertos, ou «Jour des Morts». Le Jour des Morts est célébré dans la plupart des régions du Mexique et dans certaines parties de l'Amérique latine. Le symbolisme du crane toujours un lien très visible avec ces célébrations, les bonbons au massepain façonnés et peints appelés "calaveritas de azucare" jouant un rôle important.

 

Au 15ème siècle, les gens ont commencé à se parer de tout ce qui leur rappelait leur mortalité - crânes et squelettes inclus - créant ce que l'on appelle "memento mori". Le terme se traduit par "souviens-toi que tu dois mourir" pas le plus brillant des sentiments, mais la mort était différente alors. La reine Victoria a repris cette idée et a lancé la tendance des bijoux commémoratifs qui, plutôt que de marquer l'inévitabilité de la mort, a commémoré le souvenir d'un être cher décédé .

Bracelet cuir et têtes de mort par Santa Muerte Paris

 

Au cours de la période élisabéthaine en Europe, des bagues façonnés en forme de tete de mort ou de crâne auquel manque la mâchoire, sont devenus un symbole de l'appartenance à la société. Cette même représentation du crâne humain est encore utilisée aujourd'hui comme insigne de certains gangs de motards et dans le même sens, signifie l'appartenance à ces groupes qui sont considérés à bien des égards comme distincts de la société ordinaire.

Dans une époque plus récente, les cranes ont été vus avec des ailes (symbolisant la liberté dans le sens de la libération des morts de leur forme physique en une forme spirituelle plus libre), avec des os croisés (signifiant l'éternité, le danger ou le poison) , avec des papillons (symbolisant la nature changeante de la vie), avec des serpents (une représentation de l’immortalité ou la connaissance du monde à venir) et avec des croix (indiquant les débuts de l’humanité). 

 

Collier homme Catacomb par Santa Muerte Paris

 

Les emblèmes et les graphiques contenant des os et des crânes humains continuent d'évoluer et de se recycler à travers l'art et la mode. Ou ces images nous mèneront dans le futur de la mode, seul le temps nous le dira.

Aucune star du rock qui se respecte, ou une future star du rock ne peut être vue en public sans au moins une tête de mort sur lui.

Qui a commencé la tendance crâne ? Dans le monde du rock, nombreux sont ceux qui l'attribuent à Keith Richards des Rolling Stones, qui porte une bague tete de mort depuis longtemps.

Bague tête de mort par Santa Muerte Paris

 

«Keith porte cette bague depuis le début des années 70», déclare Gerard Marti, ancien producteur de disques EMI, évoquant la bague fabriquée sur mesure pour Richards par les orfèvres londoniens Courts and Hackett . "La bague tete de mort est la marque de fabrique de Keith. Chaque musicien de rock porte un crâne d'une manière ou d'une autre. "

Bien sûr le symbole du crâne est antérieur à la mode actuelle et aux Stones. Le crâne est un incontournable, il provient de l’image du pirate, le drapeau noir. C'est une image de rebelle, de hors-la-loi, de personne qui vit sa vie selon des règles différentes. 

Dans le cas de Keith Richards, il est difficile de ne pas voir ce crâne plus comme un flirt avec la mort. Les rumeurs sur sa débauche sont souvent exagérées, mais il est certain qu'il a trompé la mort à plusieurs reprises.

 

Chapelet orné de têtes de mort par Santa Muerte Paris

 

 En supposant que la plupart des rockeurs tout comme les gangs de motards se voient comme des flibustiers des temps modernes, les crânes qu’ils portent sont  une sorte de signal de danger. Les drapeaux flottants constituaient un moyen de dissuasion très efficace à l'époque des marins. Les pirates avaient une si mauvaise réputation que de nombreux navires se sont rendus sans bataille lorsqu'ils ont repéré ce drapeau.

Dans une certaine mesure, nous flirtons tous avec la mort, même à notre époque soucieuse de sa santé. Peut-être que les têtes de mort font elles appel à nos côtés sombres ? Ou peut-être trouvons-nous cette image du rocker trop sexy pour résister ?

 

 


Article précédent Article suivant

Language
French
Open drop down